FICHE HISTOIRE DES ARTS 

 

images (1)

Nom de l’artiste : Léonard de Vinci                              

Titre de l’oeuvre : La Joconde

Date de réalisation : Entre 1503 et 1506
Technique : Huile sur panneau de bois de peuplier
Dimension : 77 X 53 cm
Lieu d’exposition : Musée du Louvre à Paris                   


Description de l’oeuvre
La Joconde est le portrait d'une jeune femme, sur fond d'un paysage montagneux aux horizons lointains et brumeux. La femme porte une robe et, sur la tête un voile noir transparent. On remarque que totalement épilée, conformément à la mode de l'époque, elle ne présente ni cils, ni sourcils. Elle est assise sur un fauteuil dont on aperçoit le dossier à droite du tableau. Ses mains sont croisées, posées sur un bras du fauteuil. Elle se trouve probablement dans une loggia : un balcon. À l'arrière plan se trouve un paysage montagneux dans lequel se détachent un chemin sinueux et une rivière qu'enjambe un pont de pierre. La source de lumière provient essentiellement de la gauche du tableau.
Analyse de l’oeuvre
La Joconde (ou Portrait de Mona Lisa) est l’oeuvre la plus connue du monde entier. Son auteur, Léonard De Vinci, est un des plus grands personnages de l'histoire. A la fois peintre florentin et homme d'esprit universel, c’était un génie qui possédait tous les savoirs de son époque.
Léonard de Vinci réalise ce chef d’oeuvre entre 1503 et 1506. Il s’agit d’un portrait en buste d’une jeune femme qui s'appelait Mona Lisa Del Giocondo (jeune épouse d’un riche marchand de la ville de Florence en Italie). Lisa aura trois enfants et il semble que le portrait de Léonard De Vinci ait été entamé après la naissance du dernier. Le sourire et la position des mains de Lisa obéissent aux règles de bienséance recommandées aux femmes lorsqu’elle se trouve en société. Il semble que le voile noir qui recouvre ses cheveux évoque son statut d’épouse bien que d’autres hypothèses aient laissé penser qu’il s’agissait soit d’un voile de deuil, soit celui d’une naissance.
Cette peinture à l'huile sur panneau de bois de peuplier de 77 x 53 cm est exposée au musée du Louvre à Paris. Le 21 aout 1911, déjà installé au Louvre, la toile fut kidnappée !!! Un certain Vincenzo Peruggia avait pris le tableau sous le bras de bon matin et était sorti du musée. La nouvelle du vol prit de court le monde entier ! Dès lors, il fut reproduit inlassablement dans la presse, et fut l’objet de toutes les manipulations : caricatures, détournements et citations par les artistes, les photographes, les publicitaires, etc.
Elle constitue en effet l'aboutissement des recherches du XVe siècle sur la représentation du portrait. À l'époque romantique, les artistes ont été fascinés par l'énigme de la Joconde.
Légende, mythe et énigme de Mona Lisa :
Les yeux, le sourire sont souvent le sujet d’un nombre incalculable d’interprétations : on dit que les yeux suivraient le spectateur. Peu importe l'endroit où vous vous trouvez dans la pièce, on a l'impression qu'elle nous regarde, qu'elle nous suit des yeux.
Le doux visage de Mona Lisa est énigmatique et calme. Son célèbre sourire est étrange, mélancolique, et indéchiffrable, préservant jusqu’au bout le mystère du personnage. Ce sourire est remarquable puisque il est l’un des premiers dans l’histoire de la peinture. Mais est-ce vraiment un sourire?
L’énigme du personnage est accentuée par l’atmosphère brumeuse du paysage. L’illusion pourrait être le maître mot de ce tableau. Le paysage est une magnifique perspective atmosphérique (sfumato): c’est-à-dire qu’au fur et à mesure que le paysage semble s’éloigner, il s’évapore dans des nuances de bleu. Ce qui donne un effet de profondeur voire un aspect presque fantastique à ce tableau.
Le peintre de nous ne dévoile pas tout ; il fait appel à notre imagination. On dit de La Joconde qu’il ne lui manque que la parole !